Imprimer

3.2. Un large choix de formes de l’azote minéral

Pour répondre aux besoins de croissance des cultures, l'azote peut être apporté sous les formes minérales suivantes : nitrique, ammoniacale, uréique, cyanamidée.

Préférentiellement, la plante s'alimente en azote sous la forme nitrique, présente dans l'eau circulant dans le sol.

La forme ammoniacale évolue rapidement vers la forme nitrique dès que la nitrification est active dans un sol chaud, aéré et humide (processus biologique).

La forme uréique se transforme dans le sol par hydrolyse en forme ammoniacale, puis nitrique.

La forme cyanamidée est rapidement transformée dans le sol en forme uréique puis ammoniacale, puis nitrique. Elle répond à des usages très spécifiques (0.05% du total N utilisé en France).

 

Forme chimique de l'azote dans les principaux engrais azotés minéraux solides

Cyanamidé Uréique Ammoniacale Nitrique
CaCN2 CO (NH2)2 NH4+ NO3-
Cyanamide Calcique 100%
Urée 100%
Sulfate d'ammoniaque 100%
Sulfonitrate d'ammoniaque 73% 27%
Ammonitrate 50% 50%
Nitrate de calcium 7% 93%
Nitrate de potassium 100%

Le choix de la forme d'azote minéral prend en compte le fractionnement, les dates d'apport par rapport à la demande des plantes ainsi que les conditions de l'épandage. L'adoption de pratiques d'épandage efficaces réduit le risque de pertes d'azote par volatilisation pour les formes uréiques et ammoniacales et de pertes par lessivage.

Diverses formes du potassium et du phosphore sont également demandées pour leur efficacité agronomique particulière en fonction des types de sol ou de culture.